Philosophy & Internet

En 2000, à la demande de Guy Samama, alors Directeur du Collège International de Philosophie, j'ai mené une enquête sur les liens entre philosophie et Internet. À l'époque la situation de la philosophie était critique, quasiment invisible sur le net. Qu'en est-il aujourd'hui ?

 

In 2000, at the request of Guy Samama, then Directorof the International College of Philosophy, Iinvestigated the relationship between philosophy and the Internet. At that time the situation  for the philosophy was criticalalmost invisible on the net. What about today?
 

En 2000 et encore aujourd'hui, il semble que la philosophie soit un genre périmé. Elle a fait son temps. Elle aurait rendu service, il y a fort longtemps et aujourd'hui elle travaillerait à sa propre disparition. Quelle blague ! Derrière chaque crise, chaque bouleversement, on fait appel à elle, souvent trop tard pour qu'elle invente de nouveaux outils de compréhension des évènements ainsi que des enjeux humains. Si en 2000, Internet semblait être la porte de secours de cette discipline, elle s'est aujourd'hui fondu en son corps virtuel. Elle est partout présente.

 

En 2000 en comptait les portails philosophiques sur les doigts d'une main, ils se regroupaient en quelques catégories simples : université ou institut de recherche, portails scolaires (correction de sujets de bac), de revue ou encore de page personnelles... Aujourd'hui, la sphère philosophique est partout, elle est convoquée à chaque instant, chaque clique donne lieu ou peut donner lieu à une recherche réflexive.

 

La philosophie a traversé et traversera encore une grave crise d'identité. De façon générale on ne sait pas à quoi elle sert, ni à qui. Nous ne savons pas non plus si elle répond à un objet défini ou à un projet sensé. Même si pour le plus grand nombre, la philosophie semble en voie de dissolution. Il est prématuré d'en annoncer la fin. Pourquoi ?

 

Cette dissolution est sans doute une grande force, surtout quand elle s'accompagne d'une compréhension particulière du monde virtuel de l'Internet. Cette sphère sans régle semble avoir besoin des concepts philosophiques. Internet dès 1994 a présenté une nouvelle voie d'expression, de transmission des idées. L'information philosophique a ainsi pu gagner du terrain.

 

L'idée de relier des ordinateurs apparaît au moment où le temps partagé devient une réalité informatique. "Le rêve" philosophique peut ainsi se concrétiser, une idée devient mot (un code binaire) et apparaît à une multitude d'endroits à la fois. La philosophie peut ainsi se jouer de la toile, permettant aux individus de communiquer, d'échanger entre eux et ainsi d'élaborer de nouveaux systèmes de pensées et de communication. La philosophie se renouvèle de plus en plus vite, mettant chercheur et penseur en relation. Internet remet ainsi au goût du jour une pratique ancestrale : celle de la disputatio.

 

  © Sonia Bressler - novembre 2010